revenir à l’accueil

J'irai golfer à Lacanau La Méjanne

Après la Guadeloupe, retour en France métropolitaine et la région Nouvelle-Aquitaine. Direction le golf Bluegreen de Lacanau réputé depuis 2012 comme l'un des plus beaux 9 trous de France.

Lacanau, un nom qui respire le soleil, les vagues, la plage, le surf. Sur la route, en ouvrant la fenêtre une agréable odeur de pins et de sable humide parfume déjà l'habitacle. On cherche dans la boîte à gant nos lunettes de soleil et on regrette de ne pas avoir loué une décapotable. Qu'importe, la route, linéaire à travers les immenses pins dépayse déjà notre quotidien urbain. Encore un rond-point, on y est.

Dessiné au coeur d'une dense pinède, le tracé est loin d'être reposant. Dès le départ, le trou n° 1 propose en guise d'apéritif, un fairway tout en montée et un green visible uniquement au deuxième coup. Au 2, chemin inverse. Tout en descente, le premier par-3 du parcours offre une première vue sur la pinède. Une photo du départ des blancs pour plus de perspective et Aurélien Martin, fait un signe de la main. « Pas mal la vue, non, s'amuse le directeur du golf. Et ce n'est que le début. C'est un parcours avec un panorama exceptionnel sur la forêt de pins. Pas un trou ne ressemble à un autre. On ne peut pas se lasser de le jouer. » En cette fin d'après-midi, le soleil descend doucement et les ombres des pins font leur apparition sur les fairways et les greens. L'instant est magique. « Ce n'est peut-être qu'un 9 trous, mais comme c'est un parcours plutôt technique, vallonné, quand on termine la partie, on a plus l'impression d'avoir fait 15 trous », explique Aurélien Martin.

La suite à retrouver dans JDG N°162