revenir à l’accueil

J'irai golfer à la Nivelle

Direction ce mois-ci le Pays basque pour découvrir le Golf de La Nivelle. Assez physique et donc pas parmi les plus populaires de la région, le tracé signé J.H. Taylor est pourtant un incontournable des parcours du Sud-Ouest.

À l'heure où les premiers rayons du soleil cassent la brume matinale, un groupe de seniors discutent sur le tee du 1. Bérets basques, accent local et chambrage à tout va... Il est 8 h 18 au Golf de La Nivelle et ces habitués font quelques swings d'essais avant de prendre le départ. « Celle-là, je l'ai prise dans le gras du jambon », lance l'un d'eux après avoir exécuté un coup parfait. La bande d'amis s'éloigne sous l'oeil rieur de Benoît Teilleria. Même si le golf est l'un des moins célèbres parcours de la région, l'ancien joueur du Tour européen est chez lui à La Nivelle. « C'est un club qui est connu par moi, ma famille et les gens de Ciboure, c'est déjà pas mal », ironise-t-il.

Un peu plus loin, pull avec les armes du club sur le dos, Bernard Grelet échange avec quelques membres sur le putting-green. Le président de La Nivelle ne s'inquiète pas plus que ça de ce déficit de notoriété. « Nous avons un produit qui est complètement différent. Nos amis de Chantaco ou même de Biarritz sont des golfs qui ont une réputation nationale, voire internationale. Le golf de la Nivelle est situé au coeur de la ville de Ciboure. Nous avons toujours eu comme membres des habitants de la commune mais aussi des Parisiens, des Bordelais, des Toulousains, etc. Nous avons toujours eu ce noyau dur de membres, d'une fidélité extrême. »

La suite dans JDG n°163