revenir à l’accueil

G430 : Ping retrouve la note JUSTE !

Deux après des G425 convaincants mais un poil trop bruyants à l'impact, Ping a trouvé un son plus idéal et sobre avec ses drivers G430. Une gamme complète présentée et testée en vidéo.

Concernant les nouveaux drivers, les ingénieurs de Ping ont développé plusieurs nouvelles technologies communes aux trois modèles tout en appliquant des avancées spécifiques à chaque tête. Elles produisent, selon la marque américaine, des gains de vitesse de balle significatifs avec un son amélioré sur toute la gamme.

Avec une couronne affermie et ces deux renforts internes, les G430 ont baissé de moitié leur fréquence sonore à l'impact, par rapport aux G425.
Avec une couronne affermie et ces deux renforts internes, les G430 ont baissé de moitié leur fréquence sonore à l'impact, par rapport aux G425.

L'augmentation de la vitesse de balle provient de la face forgée VFT moins profonde et plus fine conçue avec la technologie Spinsistency, une courbure variable de la face de club utilisée sur les bois de parcours et les hybrides G425. L'amélioration du son est le résultat d'un travail sur les fréquences de la tête grâce à une nouvelle structure interne.

Driver Max : le plus tolérant des G430

La version MaX et son poids arrière amovible de 25gr, garant de tolérance et d'ajustement des trajectoires.
La version MaX et son poids arrière amovible de 25gr, garant de tolérance et d'ajustement des trajectoires.

Le MAX (460cc) reste le plus facile à jouer et convient au plus grand nombre de golfeurs. Un poids réglable en tungstène de 25 grammes corrige la trajectoire de ±7 mètres entre les réglages Draw, Neutre et Fade. Disponible en 9°, 10.5° et 12°. Le loft est réglable de ±1,5° et le lie jusqu'à 3 degrés plus flat que le réglage standard en utilisant le Trajectory Tuning 2.0 à 8 combinaisons.

« Le Max est le plus polyvalent », a déclaré John K. Solheim, Président de Ping. « Il convient à tous les niveaux de jeu, des joueurs du tour aux handicaps élevés. Les augmentations de la vitesse de balle sont remarquables et le son apporte beaucoup de satisfaction. »

Driver LS : Avec une couronne en carbone !

Le LST et sa couronne en carbone composite, la première proposée par Ping. Les deux autres versions ont un capot traditionnel, en titane.
Le LST et sa couronne en carbone composite, la première proposée par Ping. Les deux autres versions ont un capot traditionnel, en titane.

L'exclusivité du driver LST (Low Spin Technology) est la technologie Carbonfly Wrap. La couronne en carbone s'étend du talon à la pointe de la semelle pour gagner du poids et abaisser le CG pour, toujours selon Ping, plus de vitesse de balle, moins de spin et un MOI plus élevé.

Le carbone monobloc à 8 couches permet de gagner quatre grammes et pèse 11,5 g. Un poids réglable en tungstène de 22 grammes corrige la trajectoire de ±6 mètres entre les réglages Draw, Neutre et Fade. Avec ses 440 cm3, le LST, plus petit et inspiré du tour, est disponible en 9° et 10,5° (réglables de ±1,5° et le lie jusqu'à 3 degrés plus flat que le réglage standard) et convient mieux aux vitesses de swing plus rapides.

John K. Solheim : « La LST devient rapidement la préférée de nos joueurs du tour qui apprécient les gains de vitesse de balle tout en admirant l'aspect, le toucher et le son. »

Driver SFT : L'anti slice à poids modulable

La SFT et son poids modulable permettant de varier l'intensité du facteur anti slice.tel
La SFT et son poids modulable permettant de varier l'intensité du facteur anti slice.tel

La nouvelle tête SFT (Straight Flight Technology) de 460cc est dotée d'un poids réglable en tungstène (22g) à deux positions. Celui-ci permet de positionner le CG de manière à offrir une correction de trajectoire de droite à gauche de 11 mètres en position Draw et de 6 mètres supplémentaires en position Draw+ (17 mètres au total). Disponible en 10,5° (réglable de ±1,5° et le lie jusqu'à 3° plus flat que le réglage standard).

John K. Solheim : « C'est une option formidable pour les slicers réguliers. Un plus grand nombre de golfeurs pourraient bénéficier de ce type de technologie, nous avons donc ajouté un poids réglable à deux positions pour permettre des ajustements supplémentaires de la trajectoire. »

Notre avis : séduisant sur toute la gamme

Vous l'avez compris, les ingénieurs de Ping ont fait le boulot attendu en rendant plus sobres la sonorité des drivers, corrigeant la seule fausse note de la précédente gamme G425. Question performance (vitesse de balle, distance, smash factor), les G430 font mieux que se défendre par rapport à notre référence TaylorMade Stealth, mais l'autre point positif majeur se trouve dans la qualité globale de la gamme.

Test comparatif du G430 LST (manche Kai'li 60 X), opposé au Stealth de TaylorMade (Ventus Velocore 6X). Le manche plus souple et plus long du Ping explique la différence de distance et de ball speed, mais la bonne tenue des G430 en termes de performances est indéniable.
Test comparatif du G430 LST (manche Kai'li 60 X), opposé au Stealth de TaylorMade (Ventus Velocore 6X). Le manche plus souple et plus long du Ping explique la différence de distance et de ball speed, mais la bonne tenue des G430 en termes de performances est indéniable.

Du driver à l'hybride en passant par le bois de parcours, les nouveaux Ping ne déçoivent jamais, offrant une cohérence de feeling, d'allure à l'adresse et en termes de chiffres. Le tout en satisfaisant, comme souvent avec la marque de la famille Solheim, une cible allant du joueur du Tour au golfeur du dimanche.

La dispersion tirée de notre test (G430 LST en bleu, Stealth en vert). Un écart de précision dû au manche plus souple et plus long du Ping. La gamme G430 reste globalement simple à jouer, avec un progrès en tolérance sur cette version Low Spin.
La dispersion tirée de notre test (G430 LST en bleu, Stealth en vert). Un écart de précision dû au manche plus souple et plus long du Ping. La gamme G430 reste globalement simple à jouer, avec un progrès en tolérance sur cette version Low Spin.

Une satisfaction globale qui nous pousserait presque à ne mettre que des longues cannes G430 dans le sac. Un constat unique pour la saison 2023, après avoir testé l'ensemble des marques et des nouveautés.

Le prix est le seul hic. Certes c'est un écueil commun à toutes les marques et qui s'explique grandement par la hausse des coûts des matières premières et du fret maritime. Mais 685 € pour le driver LST avec un manche de série banal (soit quasiment 200 € de plus que le G425), c'est piquant. Sans évidemment entacher l'impression positive globale des G430.

Spécifications - driver G430

Poids de la tête : 208g (LST), 206g (MAX), 200g (SFT)

Équilibrage: D3 (MAX), D4 (LST), C9 (SFT)

Longueur standard : 45 3/4" (ALTA CB Black 55) ; 45 1/4" (PING Tour 2.0 Chrome/Black et shafts de série en option)

Shafts de série: PING ALTA CB (contrebalancé) Black 55 (SR, R, S), PING ALTA Quick 35/45 (option HL uniquement)

Shafts en option : PING Tour 2.0 Chrome 65 (R, S, X), PING Tour 2.0 Black 65 (S, X), Mitsubishi Kai'Li White 60 (S, X), PRJX HZRDUS Smoke Red RDX 50 (5.5, 6.0), PRJX HZRDUS Smoke Red RDX 60 (5.5, 6.0, 6.5)

Grip de série : Golf Pride 360 Tour Velvet en six tailles (Blue -1/16", Red -1/32", Aqua -1/64", White-Std, Gold +1/32", Orange +1/16")

Prix et disponibilité

Gamme déjà disponible à l'essai en magasins,

Driver G430 Max : 625 €

Driver G430 SFT : 625 €

Driver G430 LST : 685 €

Bois fairway G430 : 425 €

Hybride G430 : 365 €